Optimart asbl

Notre structure juridique prend la forme de l’ASBL Optimart.

Première vie d’Optimart :

Créée comme association de commerce équitable en 1991, membre de la fédération belge de commerce équitable (BFTF), Optimart développait des partenariats avec des artisans recycleurs du Sénégal et du Burkina : promotion, vente d’artisanat et soutien aux ateliers (formations, accompagnement, etc.). Elle a ouvert au centre de Bruxelles la boutique équitable et récup MBEUBEUSS. L’association développe également des activités de sensibilisation à travers différents supports : expositions, formations, tourisme solidaire…

Seconde vie d’Optimart :

A partir de 2010, l’association opère un changement d’orientation dans ses activités suite à plusieurs constats (difficulté d’assurer la vente et la diffusion efficace des objets d’artisanat, notamment lié à la conjoncture économique défavorable ; difficultés propres au secteur du commerce équitable et à la filière de l’artisanat de récupération et de recyclage ; remise en question des aspects écologiques et éthiques liés à l’activité, notamment la pollution engendrée par les transports, la dépendance au marché extérieur…).

Au Nord, Optimart met en place des partenariats avec des artisans et créateurs belges tournés vers le recyclage. Cela permet de réduire l’impact écologique lié au transport, de participer à la relocalisation de l’économie et la promotion des circuits courts.

Au Sud, l’association s’est engagée à mettre en place au Burkina Faso, avec les artisans qui désirent engager une reconversion professionnelle, un projet pilote agro-écologique. Ce projet local est porteur de sens et de changement pérenne pour les artisans aux conditions de vie précaire. Il est à l’étude et 10 hectares de terrain ont été achetés dans ce but, aux environs de Ouagadougou.

Troisième vie d’Optimart :

Le changement d’orientation des activités au sein de l’association se poursuit avec le projet d’ouverture du « Café du commerce… équitable » . Celui-ci est le fruit d’un partenariat avec le café Chorti, une structure belgo-guatémaltèque qui réunit le travail de petits planteurs indiens et celui d’artisans torréfacteurs wallons.

En 2015, Optimart est repris par un groupe de bénévoles et devient… le BOOM – café associatif, autogéré et militant.